Culpabilité : Au secours, je me sens coupable de ralentir…

Dans cette société où ralentir représente un « signe de faiblesse », la culpabilité nous attend dans le détour pour s’assurer de nous faire sentir coupable lorsqu’on songe à diminuer notre train de vie.

 

Tu te reconnais dans cette situation? Jetons un œil sur ce qui déclenche et entretient ce faux sentiment de culpabilité.

 

Culpabilité Oriente-moi 1

 

Culpabilité, quand tu me tiens… et me retiens.

 

Culpabilité Oriente-moi 2

Nous vivons dans une société de performance. Nous devons être capable de tout le faire et surtout, de bien le faire. Quelle pression, n’est-ce pas?

 

On aurait tous (et toutes!) envie d’être un super humain. On connaît tous quelqu’un de notre entourage qui a l’impression de tout maîtriser, de pouvoir tout faire sans effort et qui nous renvoie à notre propre sentiment de médiocrité lorsqu’on tente de se comparer à lui.

 

Nous, simple humain, nous n’avons pas cette force de s’accomplir à la fois en tant que parent, qu’ami, que frère ou sœur, que conjoint(e), que maître de la maison, que d’employé, que collègue de travail, que coéquipier… et en tant que personne, tout simplement. Ne t’en fais pas, c’est normal.

 

Ce qui est dangereux, avec cette culpabilité incessante, c’est qu’elle s’incruste en nous au point de nous retenir dans une vie où nous ne sommes plus nous-même. Dans une vie où le pilote automatique est bien en marche et s’occupe d’avancer à notre place. Nous sommes tellement pris dans ce tourbillon quotidien que nous oublions de nous arrêter pour se demander comment on va. Et c’est dangereux pour notre santé. Plusieurs pensées nous viennent à l’esprit :

 

« Je ne suis pas normal(e). Tout le monde y arriver, sauf moi. »

 

« C’est facile, pourtant… ça devrait être normal que je le fasse moi aussi! »

 

 

Qu’est-ce que la normalité?

 

Culpabilité Oriente-moi 3

Et si la normalité était définie selon nos propres critères, nos propres capacités et nos propres limites? Et si tout ça pouvait varier grandement d’une personne à l’autre? Tu as déjà songé à tout ça?

 

Lorsque j’ai moi-même dû ralentir le rythme pour prendre soin de moi et de ma santé, la culpabilité m’a envahie complètement. Pourquoi les autres sont capables d’y arriver, mais pas moi? Suis-je plus faible que les autres?

 

Encore aujourd’hui, ces questions sont omniprésentes à chaque journée de ma vie. Je n’ai plus la capacité de faire tout ce que je faisais avant et, comme si ce n’était pas assez, j’ai le réflexe de me taper sur la tête. Pourtant, c’est cette attitude qui m’a menée à l’épuisement et le manque d’énergie que j’ai connu l’an dernier.

 

Lorsque cette petite voix se taille une place dans ma tête, je lui livre un combat pour qu’elle s’efface petit à petit. Comment? En me rappelant ce que je fais, chaque jour, et que j’ai tendance à oublier. Parfois, on minimise les gestes que nous posons dans une journée. Pourtant, ce n’est pas tout le monde qui serait capable d’y arriver.

 

En lui rappelant que l’an dernier, mes batteries étaient complètement à plat et que je n’ai plus envie de revivre ça. Et pour ça, je dois prendre soin de moi… et ralentir.

 

En essayant de m’accepter tel que je suis. Et c’est ça, la partie la plus difficile.

 

 

Et si on s’acceptait tel qu’on est, peu importe ce qu’en pense les autres?

 

Culpabilité Oriente-moi 4

Nous avons tous nos qualités et nos défauts, ainsi que nos forces et nos faiblesses. C’est comme ça, c’est la vie.

 

Il y en aura toujours des meilleurs que toi, qui réussissent sans effort… alors que toi, tu n’y parviens pas. C’est comme ça, c’est la vie.

 

Tu dois commencer à prendre soin de toi sinon, tu ne pourras pas prendre soin non plus des autres. C’est comme ça, c’est la vie.

 

Tu es comme tu es, tu n’es pas plus faible ni plus fort qu’un autre. Tu es différent(e), c’est tout. C’est comme ça, c’est la vie.

 

Attarde-toi à ce que tu fais de bien et non à ce que tu n’es pas capable de faire…

 

C’est comme ça que tu réussiras ta vie.

Articles qui pourraient t'intéresser!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *